Casse-tête, la FLIPBOX

L’idée de ce projet est de fabriquer un casse-tête. En m’inspirant de plusieurs casse-tête vu sur le web (notamment cette vidéo). Voici ma version utilisant le travail du bois, l’impression 3D, la création graphique et la gravure laser.

 

Au programme :

  • Je schématise à l’échelle 1:1 l’idée de fonctionnement du casse-tête et les dimensions des différentes pièces.

  • J’utilise les pièces qui me reste du projet « antique box » pour y découper tous les éléments dont j’ai besoin pour ce casse-tête.

  • Je dispose à blanc les différentes pièces pour m’assurer de ne rien oublier.

  • J’assemble tous les éléments à la colle à bois (1 tiroir, une clef en 2 partie, et une boite)

  • J’ajoute des aimants sur les pièces qui serviront de « clef ». Ils solidariseront les 2 parties de la « clef ».

  • Sur « fusion 360 » je modélise le mécanisme de verrouillage du casse-tête, puis l’imprime en 3D.
    • Le mécanisme est simple :
      • Il se compose de 2 pièces cylindriques en plastique, l’une dans la boite et l’une dans le couvercle et d’un aimant cylindrique.
      • Lorsque ces 2 pièces sont alignées, l’aimant vient s’y déplacer dans l’une ou l’autre. Chaque pièce plastique contient une partie métallique (rondelle ou écrou), qui attire l’aimant soit dans la boite (ce qui verrouille la casse-tête), soit dans le tiroir (ce qui libère celui-ci).

  • Avant le fermer entièrement la boite à la colle,
    • J’insère le mécanisme dans la boite (en blanc),
    • J’ajoute un ressort pour actionner la « clef »,
    • J’ajoute un petit axe métallique qui empêchera la boite de s’ouvrir sur l’endroit.

  • Je décide le nommer la boite FLIP BOX (lié à son mode de résolution, le tiroir est monté sur l’envers de la boite). Pour cela je crée ces « logos » :

 

  • Je grave au laser ces logos sur le dessus de la boite et sur le tiroir. Pour terminer, je vernis la boite pour un rendu brillant.

Laisser un commentaire